Église St. James The Less, un des emblèmes de Compton

© Conseil du patrimoine religieux du Québec
© Conseil du patrimoine religieux du Québec

L’Église St James est à l’histoire de Compton, ce qu’est la cathédrale Notre-Dame à l’histoire de Paris. Tous deux sont des éléments patrimoniaux indissociables à la culture locale et nécessaires à la commémoration des traditions régionales.

Dans cette municipalité, aujourd’hui majoritairement francophone, on oublie trop facilement que c’est par une communauté anglicane que Compton fut fondée. En effet, ce sont d’abord les anglophones qui colonisent la région. Puis, qui lui donneront l’essor économique attirant les familles francophones qui y résident maintenant.

Cette marque du temps est un « souvenir du progrès de [la région]. L’avenir est un grand vide et le présent, une réalité fugace qui glisse immédiatement dans le passé. Notre patrimoine est tout ce que nous savons de nous-mêmes ; ce que nous en préservons en est la seule marque. [… Sa] conservation est un engagement non pas envers le passé, mais envers l’avenir. » L’Église St. James est une des dernières traces des premières années de Compton, un des derniers emblèmes qui permettra aux nouvelles et aux futures générations de connaitre les pionniers qui les ont précédées. Les hommes et les femmes qui ont, chacun à leur façon, formé le monde dans lequel ils vivent aujourd’hui et vivront demain.

À l’heure actuelle, cet ancien lieu de culte est menacé. Le temps lui fait, maintenant, plus de mal que de bien. Avec la baisse de l’attachement des Québécois aux communautés religieuses, celles-ci manquent de fonds pour entretenir les lieux saints d’autrefois et leur permettre de résister à nos hivers. À Compton, la communauté anglophone a aussi beaucoup diminué. Ses membres ne sont donc plus en mesure d’assurer la pérennité du bâtiment historique. Or, l’église St. James n’appartient pas qu’aux anglicans. Elle appartient, par sa valeur patrimoniale, à toute la communauté Comptonoise. Ce sont tous les habitants de Compton et même l’ensemble des Québécois qui seront perdants si les autorités ne prennent pas les mesures nécessaires à sa sauvegarde.

Le Comité sur l’avenir de l’Église St. James a déjà proposé plusieurs projets au conseil municipal. Parmi ceux-ci figure celui de sa conversion en bâtiment multifonctionnel qui pourrait autant être utilisé pour la tenue d’évènements culturels que l’archivage des documents patrimoniaux de la municipalité. Pour que le projet soit possible, ce sont des citoyens de Compton dont le comité a besoin. Ce sont eux et toutes personnes désireuses de voir le patrimoine québécois perdurer dans le temps qui peuvent aujourd’hui faire une différence.

Comme un arbre, une communauté ne peut grandir et s’épanouir sans ses racines. Ne privons pas les générations futures des leurs. Rendons aux Comptonois le patrimoine qui leur appartient.

Pour plus d’informations, ou pour suivre l’évolution du dossier, vous pouvez contacter Mme Michèle Lavoie, tccc@mrcdecoaticook.qc.ca.


Pour tout connaitre sur le patrimoine de la Vallée de la Coaticook et les projets qui y sont liés, suivez nous sur Facebook, Twitter, Google+ ou ce blogue.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s