Le génie des granges

L’inventaire du patrimoine agricole de la MRC de Coaticook dénombre 183 bâtiments et sites d’intérêt. Les fameuses granges rondes, qu’on associe spontanément aux Cantons-de-l’Est, figurent parmi les plus exceptionnels.

Les granges rondes représentent des témoins exceptionnels de la créativité et du savoir-faire des pionniers américains qui ont colonisé le territoire au XIXe siècle. On en trouvait une trentaine dans les Cantons-de-l’Est au début du XXe siècle; il n’en restait que six en 2010. La MRC de Coaticook en compte quatre : deux dans la municipalité de Barnston-Ouest, près du hameau de Way’s Mills, et deux à Coaticook – dont l’une est une reproduction construite en 1995 pour devenir le pavillon d’accueil du parc de la Gorge.

Surtout érigées entre 1890 et 1910 dans le sud des Cantons-de-l’Est, les granges rondes comportent deux niveaux : l’étable au rez-de-chaussée pour garder les animaux, et la tasserie à l’étage pour entreposer le foin et l’équipement, à laquelle on accède par le « garnaud », une rampe extérieure souvent couverte. Les bâtiments sont structurés autour d’un noyau central, fait d’une charpente de bois qui supporte le silo et le plancher de la tasserie. Ils sont souvent situés sur des terrains en pente, ce qui permet de réduire la longueur du garnaud. Encore utilisée, la grange ronde de la famille Stanley Holmes, sur le chemin Holmes à Barnston-Ouest, est un bel exemple de cette architecture d’exception.

Le folklore populaire disait qu’une grange ronde éloignait le diable. S’il y entrait, il n’avait aucun coin sombre où se cacher! Cette croyance viendrait des Shakers, un groupe protestant reconnu pour le style dépouillé de son mobilier. Ce sont eux qui ont érigé la première grange ronde en Nouvelle-Angleterre dans les années 1820, à Hancock, au Massachusetts.

Lire la suite de « Le génie des granges »